AIDE DE 500€ POUR UN SITE INTERNET- CONFINEMENT COVID-19

Bruno Le Maire promet une aide de 500 euros pour aider les commerçants à se digitaliser

Le ministre de l'Économie annonce que cette aide, qui servira à financer la création d'un site internet, sera versée en janvier.

aide de 500 euros confinementCette aide de 500€ devrait être versée directement aux commerçants qui ont du fermer durant la période de confinement et qui souhaitent se digitaliser eux-mêmes. L’aide permettrait donc de participer aux frais de création d’un site Internet. Des milliers de commerces pourraient en bénéficier afin d’avoir enfin leur propre présence en ligne.

Une aide à ne pas manquer : Goodi vous aidera à la création de votre site internet

Vous avez pris conscience de l’importance d’un site web en cette période de confinement. Nous pouvons vous aider à la création de votre site internet. Alors ne manquez pas cette opportunité avec l’aide du gouvernement.

Un site web marchand ou e-commerce n’est pas aussi compliqué qu’il n’y parait. C’est pourquoi je vous proposerais la formule adaptée à votre commerce et votre bourse bien entendu. 

Comment demander l'aide de 1 500 euros ?

Pour bénéficier de l’aide aux indépendants jusqu’à 10 000 euros, les professionnels concernés doivent se connecter à leur espace particulier sur le site Internet des impôts (et non pas sur leur espace professionnel habituel). Là, ils trouveront dans leur messagerie sécurisée sous “Ecrire” le motif de contact dédié, à savoir “Je demande l’aide aux entreprises fragilisées par l’épidémie Covid-19”. La demande doit être envoyée au plus tard le 30 novembre 2020 au titre du mois de septembre et peut être versée sous 3 à 4 jours. Elle doit être accompagnée : 

 
  • D’une déclaration sur l’honneur attestant que l’entreprise remplit les conditions pour bénéficier de la mesure, de l’exactitude des informations déclarées ainsi que de la régularité de sa situation fiscale et sociale (pour effectuer cette déclaration, il suffit de cocher la case correspondante sur le formulaire en ligne)
  • D’une estimation du montant de la perte de chiffre d’affaires
  • Des coordonnées bancaires de l’entreprise. 

La demande d’aide complémentaire de 10 000 euros du volet 2 doit s’accompagner :

 
  • D’une attestation sur l’honneur certifiant que l’entreprise remplit les conditions prévues par le décret et l’exactitude des informations déclarées
  • D’une description succincte de la situation de l’entreprise, à laquelle joindre un plan de trésorerie à trente jours mettant en évidence le risque de cessation des paiements