Site web : Les erreurs du menu principal

Les erreurs du menu principal vous coûtent une fortune

contenu site webIl était une fois des sites web aux métaphores visuelles hétérogènes, c’était vraiment la jungle mais c’était joli. Je pense notamment à la belle époque où flash faisait vague avec les prouesses de langages comme l’Action Script et le XML. Apple a voulu noyer le chien d’Adobe (flash) et lui couper les vivre en dopant l’HTML5 et la loi de Google, le référencement, a servi de guillotine. Depuis, tout s’est standardisé, les CMS travaillent à la chaîne et tous les sites ont un menu principal, un même presque mais tous ne sont pas propices au bon développement de votre affaire. Voici certaines erreurs récurrentes sur un menu principal et qui valent une fortune, de moins bien entendu, et comment les éviter.

  1. Des items qui ne parlent pas au client

L’exemple le plus classique est le lien vers le formulaire de contact. Des fois pris d’enthousiasme pour la devise de Steve Jobs «Be different!», on essaie d’apporter d’autres labels à ce bouton du genre «Get in touch», «Rejoins le chat» et d’autres plus étourdis. Jobs ne pensait pas à votre menu quand il a parlé d’être différent car cela ne servirait qu’à créer de la confusion chez vos visiteurs. Autant en rester au bon vieux «contact» ou «contactez-nous».

  1. Avoir un lien vers le blog sur le menu

En principe un blog a pour objectif d’appuyer le contenu de votre site web en matière de référencement naturel par la qualité des textes qu’il contient et leur longueur. Cela donne préséance à votre site par rapport à ceux de vos concurrents en l’élevant dans la pile des résultats de Google. Et tout ce périple, c’est uniquement dans la finalité d’acheminer le visiteur dans votre site : A quoi sert donc de proposer le lien du blog! Il cliquera dessus et se retrouvera à sept lieux du site et peut même se désintéresser de revenir. Quand le blog n’est pas une partie inhérente à vos services, enlevez le de votre menu. Et, s’il vous tient tant à cœur, mettez le plutôt dans le pied de page.

  1. Un item appelé services, mais lesquels?

Au lieu de mettre un lien générique comme « services », autant les lister. C’est vrai que quand vous en avez beaucoup plus qu’un menu horizontale peut accueillir ça devient gênant. En revanche, comme généralement les services les plus importants se comptent aux doigts d’une seule main, les lister expose mieux l’information utile aux visiteurs et leur permet d’être à un seul clic de ce qu’ils désirent.

  1. 4. Votre menu contient trop d’items

L’envie pressante de vouloir mettre en valeur tous vos articles en le moins de temps possible peut vous amener à les afficher en vrac sur le menu. Une chose est sûre, l’utilisateur les verra bien et probablement tous. Toutefois, en agissant comme ça, vous risquez que le visiteur demeure uniquement visiteur : Il n’achètera pas et passera un bon moment à basculer d’une offre à l’autre avant de prendre la mer et naviguer loin de votre site.

La raison, c’est que selon la loi de Hick, qui traite en gros de l’interaction homme-machine, le temps mis pas un utilisateur pour prendre une décision varie en fonction du nombre de choix à sa disposition. Un nombre trop important de choix équivaut presque catégoriquement à un abandon. Optez donc pour peu d’items, les plus pertinents pour votre business.

L’impact de ces erreurs

Nous en resterons là pour aujourd’hui. Figurez-vous, il ne s’agit que simples petits détails qui augmentent tout de même largement le taux de rebond et diminue gravement le temps de présence sur le site web. Et, Google n’est pas clément là-dessus car, quand ces deux facteurs – taux de rebond et temps de présence sur le site – se portent mal, c’est votre référencement qui est en péril et, de fil en aiguille, votre visibilité et le salut de votre affaire.

Soyez donc au rendez-vous, la suite est dans le prochain article! Quant à Flash, rassurez-vous, il n’est pas mort, il produit même du HTML5 dans sa version CS6 et est toujours le maître incontesté de l’animation du moment que les dix meilleurs applications sur Facebook lui doivent leur succès.

 

 

Ce site utilise des cookies . Continuez la navigation sur ce site implique votre acceptation. En savoir +

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer